Un match à 2 temps pour les -17

FCG-CadetsPour le 2ème déplacement consécutif à Paris, les cadets Alamercery se sont rendus sur les installations du Stade Français après une visite touristique de la capitale.

 

Dès le début de la partie, les « Rouges & Bleu » subissaient le jeu de Parisien. Sans doute avaient-ils encore la tête sur la Tour Eiffel ou Notre Dame. Dominés devant et privés de ballons, les Isérois faisaient néanmoins illusion durant 20 minutes avant que l’ailier Stadiste marque un premier essai en coin non transformé (5-0 à la 20'). Juste avant la mi-temps, l’arrière Francilien déposait à son tour le ballon derrière la ligne mais ratait la transformation, pourtant bien placée (10–0, 33').

 

Sur le renvoi, le 3ème ligne Parisien récupérait la balle, remontait le terrain, échappant à la défense alpine et envoyait son pilier entre les perches pour un troisième essai, l’arbitre sifflant la mi-temps après la transformation réussie par l’arrière (17–0)

 

De retour sur le pré, après une remontée de bretelles du capitaine Audinos, les Grenoblois retrouvaient leur rugby et envoyaient rapidement l’ailier Bellavia à dame, le demi de mêlée Grégoire réussissait la transformation complétement en coin (17-7, 39').

 

Galvanisé par cette réussite, les Alpins se jetaient corps et âme dans la bataille et contre toute attente après une séquence dans leurs 22 mètres encaissait un nouvel essai non transformé (22-7, 49').

 

Loin de se sentir battus, ils redoublaient d’efforts, reprenant l’avantage sur leur adversaire qui commençait à subir le contre coup de leur débauche d’effort de la 1ère mi-temps. En cinq minutes les « Rouges & Bleu » inscrivaient deux essais par le centre Bazin (22-12, 53') et l’ouvreur Deronzier (22-17, 58'), non transformés revenant ainsi à une longueur des Parisiens.

 

Les dix dernières minutes étaient intenses, les Alpins tentant le tout pour le tout pour emporter le match. Malheureusement cela ne sera pas suffisant, l’arbitre renvoyant les équipes aux vestiaires avec une courte victoire des locaux en concurrence pour la troisième place mais avec un points de bonus défensif pour les Grenoblois en guise de consolation.

 

La réaction devra être impérative dans 15 jours pour affronter Clermont le leader de la poule en terre Auvergnate et conserver la troisième place synonyme de qualification.   

 

François Martine

 

logo fcg ticket

 

2014-06-06-ABO-360

FACEBOOK

logo fcg buky

 

logo fcg newsletter