« On peut toujours regarder vers le haut »

FCGMalgré certaines difficultés dans le jeu, les grenoblois sont venus à bout des champions de France dimanche soir, au Stade des Alpes. Une victoire qui ravit, forcément, les acteurs de ce match.

 

Fabrice Landreau : « Nous venons d’assister à un petit miracle de rugby. Sur les intentions, la stratégie, nous étions sur le bon rythme. Par contre, sur la réalisation, nous avons été en-dessous de la moyenne. C’est donc un petit miracle, qui a été dû à la qualité collective de cette équipe, à son cœur : l’inspiration de Blair Stewart, il n’y a que lui qui peut l’avoir, les jambes d’Alipate Ratini, il n’y a que lui qui les a. Cette action a délivré toute l’équipe, qui s’était mis en difficulté tout seul. On a commis énormément d’erreurs, grossières, qui auraient pu nous coûter le match. (…) Ce soir, nous sommes septièmes, on peut toujours regarder vers le haut, ce qui est notre ambition. »

 

 

Laurent Bouchet : « Ça fait plaisir d’être de retour sur le terrain. Ces moments-là, c’est énorme. Cela m’avait beaucoup manqué. Je reviens sur une victoire à l’arraché, contre le champion de France, au Stade des Alpes. J’ai fait un an de galère, même si j’ai participé au premier match de la saison. J’ai envie de savourer ce moment. Je n’ai pas joué très longtemps, je n’aurais même pas dû jouer, mais je savoure. Je vais prendre mon temps, bien récupérer. J’ai une pensée pour Fred Voulat et Olivier Gardet, qui me supportent depuis un an et qui ont tout fait pour que je puisse revenir. J’éspère que ce jour est enfin arrivé, et j’ai une grosse pensée pour eux. »

 

Alipate Ratini : « Cet essai ne peut arriver que lorsqu’on travaille dur, et c’est ce que l’on fait tous les jours au FCG. Marquer pour mon premier match au Stade des Alpes, j’ai aimé ça. Et l’ambiance était juste extraordinaire ! »

 

FACEBOOK

logo fcg buky

 

logo fcg newsletter