Histoire du Club. - 1ère Partie - 1892 / 1945

Index de l'article
Histoire du Club.
1ère Partie - 1892 / 1945
2ème Partie - 1946 / 2000
3 ème Partie - 2001 à nos jours
Toutes les pages

1ère Partie - 1892 / 1945


l'acte de naissance


L'acte de naissance du rugby grenoblois est daté de 1892 avec la création de l'Association Athlétique du Lycée par des élèves du lycée Champollion. Ce premier pas dans l'ovalie allait bientôt être suivi par d'autres puisque plusieurs clubs civils furent ensuite crées dont en 1896 le Club Sportif Grenoblois puis en 1897 le Stade Grenoblois sous l'impulsion de Louis DALBAN. Quelques années plus tard, un autre club voyait également le jour sous l'appellation de l'Union Athlétique Grenoblois.

Jusqu'en 1910, les matches étaient essentiellement au niveau régional (avec la fameuse rivalité entre Grenoble et Romans) et les rencontres face aux ténors de l'époque (Racing Club de France, Stade Français, Stade Bordelais, Stade Toulousain et F.C. Lyon) se soldaient par de lourdes défaites.


Le baptème du FC Grenoble


En 1911, convaincu que l'union s'imposait, Jean COIN participait à la création du F.C. Grenoble qui regroupait ainsi le Club Sportif Grenoblois, le Stade Grenoblois et l'Union Athlétique Grenoblois. Hélas, malgré un premier capitaine déjà emblématique (Armand COUTURIER), la première guerre mondiale arrivait très rapidement et occasionnait de nombreuses pertes dans les rangs du FCG. Néanmoins, une compétition était quand même organisée et c'est ainsi que la Coupe de l'Espérance remplaçait le Championnat de France de 1916 à 1919. Et le 28 Avril 1918, le FCG fut opposé en finale au Racing Club de France mais s'inclinait sur le score de 22 à 9.

 

Au lendemain de la guerre, l'explosion du rugby à Paris et dans le Sud-Ouest nécessitait que le FCG tourne son regard vers l'extérieur. C'est ainsi que Paul LAMOURET, par l'intermédiaire de Géo MARTIN, arrivait au FCG. Ce basque de Biarritz allait révolutionner l'approche du rugby dans le club grenoblois et même au-delà. En effet, il laissera comme héritage la fameuse 'méthode LAMOURET' dont les innovations étaient multiples (comme par exemple la passe plongée du demi de mêlée). Pendant une décennie (1920-1929), le FCG va connaître une très belle période marquée notamment par des succès historiques contre les équipes parisiennes (l'Olympique et le Stade Français) avec déjà des affluences exceptionnelles à Lesdiguières (10 000 spectateurs !). Mais très souvent, le FCG croisera également sur son chemin sa bête noire de l'époque ... les catalans de Perpignan. Cette belle décennie permettra à Edmond BESSET d'être le premier international du FCG (en 1924 contre l'Ecosse).

 

Aprés ces années fastes, d'autres grands noms du rugby grenoblois s'imposèrent en la personne des frères Paul & Marcel FINET mais également de Julien SABY. Ce dernier fut d'ailleurs en quelque sorte le légataire de la 'méthode LAMOURET' et son influence au sein du FCG demeura très importante. Toutefois, pour des raisons d'éthiques sportives, le Championnat de France resta en sommeil pendant trois saisons (de 1930 à 1933) et la dynamique se cassa quelque peu. Ainsi, les années précédant le seconde guerre mondiale furent assez inégales, le FCG connaissant plusieurs entraîneurs dont un certain Albert RAYNAUD qui avait déjà côtoyé le quinze alpin pendant l'ère LAMOURET. A noter quand même que lors de la saison 1938-1939, le FCG finissait premier de sa poule mais échouait en 8ème de finale contre Le Boucau.

 

Au début de la seconde guerre mondiale, le FCG disposait d'un groupe encore très solide, mais rapidement les pertes en hommes affaiblissaient considérablement l'effectif sportif mais également les responsables de l'encadrement. Ainsi, le docteur VALOIS, président du FCG de 1941 à 1943, et Géo MARTIN disparurent pendant cette tragique période.



 

logo fcg shop

 

2014-11-24-FCG-NOEL

Plan du site
Mentions lgales