En phase de reprise

FCGEléments essentiels de tous les clubs de rugby professionnels, les préparateurs physiques ont notamment en charge la « remise en état » des joueurs après les blessures qu’ils peuvent contracter. Fréderic Voulat nous explique son travail au FCG.

 

Le début de saison du FCG a été compliqué par de nombreuses blessures au sein de l’effectif « Rouge & Bleu ». Depuis quelques semaines, plusieurs joueurs ont fait leur retour dans le groupe, comme Henry Vanderglas, Alten Hulme ou encore Rida Jaouher. Pour revenir à leur meilleur niveau, ces joueurs passent entre les mains des préparateurs physiques du club.

 

Ce sont Patrick Chassaing et Fréderic Voulat qui ont, notamment, en charge de la remise en forme des joueurs qui ont subi une blessure. « Nous nous occupons des joueurs à partir du moment où le protocole médical est terminé, en accord avec les médecins » explique Fred Voulat.

 

« Nous déterminons, pour chacun des blessés, un planning de travail en fonction du temps que nous estimons nécessaire à une reprise complète. On commence généralement par des choses assez proches de ce que font les kinés, puis, on arrive progressivement à des exercices plus proches de l’activité, avec du contact, par exemple. » Pour chacun des joueurs, un programme individuel est établi par Frédéric Voulat, qui a ensuite en charge les courses, les contacts, tandis que Patrick Chassaing gère tout le travail de musculation : « C’est lui, l’homme de la prépa, car il effectue le travail le plus pointu de la prépa » explique son compère.

 

Durant la saison, les préparateurs physiques connaissent de fortes variations dans la quantité de joueurs à remettre en forme : « Les gros pics de blessures, on en a 15 ou 16 (déjà deux fois cette année), tandis qu’actuellement, nous en sommes à 4 ou 5. Généralement, on gère 5 à 10 joueurs, avec lesquels on travaille pendant quelques semaines, ou quelques mois. Voire plus, comme avec Alten Hulme. »

 

Mais plus que la remise en forme, la période de reprise permet aussi d’améliorer certaines qualités physiques des joueurs : « L’idée est qu’il faut travailler sur leur blessure, bien sûr, mais il nous arrive aussi d’en profiter pour travailler leurs points faibles : cela peut être l’endurance, la mobilité, la masse musculaire, l’explosivité, etc. » Un symbole de la recherche permanente de l’excellence au sein du club.

 

 

logo fcg ticket

 

2014-06-06-ABO-360

FACEBOOK

logo fcg buky

 

logo fcg newsletter