« C’est dur de perdre ici »

FCGLa première défaite de la saison au Stade des Alpes a marqué les esprits. Après la rencontre, joueurs et entraineurs grenoblois se sont rapidement focalisés sur la prochaine échéance des « Rouge & Bleu », avec le déplacement à Oyonnax.

 

Fabrice Landreau : « Malheureusement, notre très bonne entame n'a pas suffi et on a commis des erreurs qui ont suffi à Paris pour contrôler le match un petit peu mieux que nous. Ils ont bien utilisé le jeu au pied et nous ont étouffés dans notre camp en nous mettant la pression. On a manqué de munitions, que ce soit en touche ou en mêlée. Cela a été très compliqué de sortir de l'étau. On voulait faire en sorte de retrouver la victoire et c'était bien parti. C'est frustrant pour le groupe et pour la fin de saison. C'est frustrant quand on fait un retour en arrière mais aussi parce qu'on travaille dur. Mais nos résultats ne nous récompensent pas. Ce soir, on repart avec zéro point et c'est terrible. On ne va pas tomber dans la sinistrose. Les résultats viendront avec notre investissement. »

 

 

Fabien Alexandre : « On fait une très belle entame, on marque facilement, on a beaucoup de ballons. Puis en fin de première mi-temps et en deuxième, on n'a pas une +gonfle+, on souffre en mêlée et en conquête. Ils ont bien occupé au pied, ils nous ont mis sous pression tout le temps. Ça fait mal. On traîne comme un boulet la défaite contre Biarritz. Depuis, on n'arrive pas à repartir. Il va falloir se remettre au travail et repartir sur le bon pied à Oyonnax la semaine prochaine. »

 

Benjamin Thiery : « On a fait beaucoup d'efforts et on savait que ce serait dur de rester en haut. C'est pas fini bien sûr, il reste des matchs à gagner. Mais nos ambitions sont à revoir. Il faut retrouver de la mobilisation, de l'envie. Pour se maintenir les points que l'on a ne suffiront pas. Ne grillons pas les étapes, soyons lucides et ne nous trompons pas : il faut assurer le maintien, prendre des points pour éviter une grosse désillusion. C’est dur de perdre ici. Oui, c'est vraiment dur. »