Rico Rinaldi : un président emblématique du FCG

Rico-RinaldiRico Rinaldi joueur et président des "Mammouths"

Il a marqué son époque en tant que joueur, attelé à Claude Chenevay et à Georges Alberto en troisième ligne, et en tant que président des "Mammouths" de 1990 à 1997. Rico nous livre quelques souvenirs...

 

Rico Rinaldi : comment et quand  es-tu arrivé au rugby à Grenoble ?

Je m’appelle Séraphin Rinaldi mais on m’appelle Rico dans les travées de Lesdiguières. Je suis né à Carbonia en Sardaigne. Mes parents immigrés italiens sont venus en France en 1950. Moi,je suis arrivé à Grenoble en 1946 et j’ai commencé le rugby à Lancey-Sport qui est aujourd’hui le club de Villard-Bonnot. J’ai joué 5 ou 6 saisons et je suis arrivé au FCG par l’intermédiaire de  Monsieur Guy Dallut le recruteur de l’époque.  Après une saison en réserve j’ai ensuite joué en équipe première.  J’ai eu la chance de vivre des moments fabuleux au sein du FCG et je n’ai que de bons souvenirs de ce club que j’adore toujours.

En tant que joueur quels postes as-tu occupés?

J’ai commencé à jouer en 2ème ligne puis j’ai poursuivi ma carrière en troisième ligne au départ de Michel Greffe. J’ai  joué 3ème ligne centre entre  Claude Chenevay et Georges Alberto.  Mon plus beau souvenir  de joueur est la demi-finale en 1970 perdue contre Clermont-Ferrand  à  Gerland, alors que la Voulte soulevait le Brenus.  Nous avions battu Toulon en 1/16 de finale à Romans puis le stade Toulousain qui comptait 9 internationaux sur 15 en ¼ de finale. Quelques finales en Du-Manoir et le fait de terminer dans le dernier carré à chaque saison ou presque font partie de mes beaux et bons souvenirs du FCG.

Quelle a été ta contribution dans le rugby national et  international ?

J’ai joué contre l’Australie à Grenoble au stade municipal suite à la blessure de Crébier. Et puis j’ai quelques participations  en France B, les places étaient très chères à l’époque pour postuler en équipe de  France. J’ai toujours été classé dans les 10 meilleurs joueurs  français au poste de  3ème ligne. J’ai eu la chance de jouer avec les Barbarians, de jouer en Argentine, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud. J’ai fini ma carrière en prenant des fonctions  à la Fédération Française de Rugby avec Jacques Fouroux.  Je me suis occupé alors du recrutement national  puis j’ai été délégué sportif. Cette période s’est terminée en prenant la présidence du FCG en 1990.

Monsieur le Président comme on t’appelle souvent, raconte nous cette période des « Mammouths »

Président de 1990-1997, j’ai  vécu des moments formidables avec mon regretté Jacques Fouroux et bien sur Michel Ringeval qui était un très grand entraineur. Ils faisaient un tandem  du  feu de dieu et je rends encore hommage à Michel Ringeval qui avait accepté la venue de Jacques Fouroux. Jacques Fouroux m’avait demandé d’entrainer les Rouge&Bleu. Ca a été un bon tandem avec des résultats extraordinaires, une très bonne équipe appelée alors « les Mammouths »  avec les  Merles, Brouzet, Kakala, Mandic, Chaffardon pour ne citer qu’eux.

Comment  juges-tu l’évolution du rugby professionnel  par rapport  à ce que tu as connu ?

C’est une évolution énorme. D’abord les garçons sont des pros, ils s’entrainent différemment par rapport à  l’époque. Ils arrivent à acquérir une maturité physique et mentale que nous n’avions pas.  Nous avions notre boulot qui était notre préoccupation première, on arrivait le soir pour s’entrainer après une journée de travail et ce n’était pas les 35 heures… Les déplacements étaient aussi consommateurs d’énergie quand il fallait aller dans le sud-ouest.

Cette évolution est  un passage obligé. Je suis ravi pour le club qui , je pense, est en train de prendre le bon wagon.  Tous les présidents  que je connais et  qui viennent  à Grenoble,  sont  vraiment surpris de voir l‘évolution des structures du club. Le pas a été fait.  Avec  la venue de Fabrice Landreau,  c’est la cerise sur le gâteau.  Je souhaite que la venue de Fabrice fasse réussir le club car nous avons vraiment un beau bateau et il ne demande qu’à avancer.

Je suis un immense supporter du club.  J’assiste à tous les matchs pas forcément tous ceux à l’extérieur. Je m’intéresse à la vie du club, je fais partie du comité directeur de l’association du FCG avec Daniel Jennepin avec qui  je m’entends  très bien. Je suis évidemment à la disposition du club et en cas de besoin, je sais répondre présent.

Merci président….

 

 

 

2014-04-14-PARRAINS-FCG-AB

 

2014-04-14-PORTALBP

 

2014-04-14-GEM

FACEBOOK

Valentin COURRENT Valentin COURRENT

Né le : 16.08.1982
Position : Demi de mêlée
Taille : 175 cm
Poids : 87 kg

Demi de mêlée

logo fcg buky