« Il fallait scorer »

News - Latest

Après la victoire des joueurs du FCG face à Bordeaux, les « Rouge & Bleu » ont reconnu que leur prestation n'était pas à la hauteur.

 

Fabrice Landreau : « La pluie a rendu les choses difficiles, Bordeaux les a rendus encore plus compliquées. On s’est sauvé un peu miraculeusement de ce piège. C’est vrai que la pluie a contrarié les velléités offensives qu’on avait, elle a nivelé le niveau des 2 équipes. Il n’y a pas d’excuses malgré tout : nous n’avons pas su nous adapter rapidement aux conditions météo. On a mis du temps à prendre les points, à prendre la mesure de cette équipe bordelaise. On a toujours été, sauf à la 75ème minute de jeu, sous pression de cette équipe pour revenir ou pour passer devant au tableau d’affichage. On s’est compliqué les choses. Tous les points qui ont été encaissés sont simplement le fait d’erreurs et de maladresses de notre part. Le plus important est d’avoir remporté ce match et d’avoir pris 4 points ce match, puisque nos concurrents ont gagné. On sait que le championnat va être long et difficile. »

 

Julien Caminati : « En première mi-temps, on joue contre le vent. Cela a été un peu compliqué, mais on ne s’est pas trop mal débrouillé. En seconde période, avec l’appui du vent, c’était l’occasion, lorsqu’il y avait des pénalités de loin à prendre. Vu que c’était un match avec des conditions difficiles, il fallait scorer à la moindre occasion. Ça m’a souri aujourd’hui, ça m’a souri la semaine dernière. Peut-être que cela ne me sourira pas la semaine prochaine, mais pour l’instant, tant mieux. On est satisfait de cette victoire, même si c’était compliqué. »

 

Naude Beukes : « C’était un match difficile. On est content pour la victoire. D’ailleurs, il n’y a que cela à retenir. Rien d’autre. »

 

Raphaël Ibanez, sur rugbyrama.fr : « Ce point de bonus n'est pas une victoire. Grenoble la mérite plus que nous. Ils ont su faire preuve de davantage de constance et de réalisme que nous, notamment en fin de match. Nous sommes quand même parvenus à marquer un essai contre le vent. Nous avons été présents sur la ligne de front et en conquête. C'est ce qui nous a permis de rester dans le match. Je tiens à saluer le sang froid de mes joueurs, et notamment des jeunes qui évoluaient pour la première fois en Top 14. »

 

D'autres réactions recueillies par GreNews :