L'animation flash n'est pas prise en charge

Les réponses de Fabrice Landreau..

Fabrice-LandreauCette semaine, c'est Fabrice Landreau qui s'est prêté au questions-réponses des internautes. Accéder à la page Facebook du FCG pour poser vos questions au prochain joueur.


Alexandre Jean :  Heureux de revenir faire un stage a st jean d'angely ?


Oui forcément ! Très heureux à titre personnel car je retrouve la région Poitou-Charrente où je suis resté 25 ans. Aussi parce que j’ai porté ces couleurs avec mon frère entre 2003 et 2006. Le RACA nous a permis de faire un stage de qualité grâce à ses infrastructures dignes des meilleurs clubs et de la disponibilité de ses bénévoles.

 

 

 

Jerome Locatelli : Bonjour Fabrice, D'abord merci pour le travail énorme accomplit ces dernières saisons. Toi qui met un point d'honneur à mettre en place un projet de jeu où le rugby est total (devant, derrière) comment juges-tu ces matchs de barrages, demi finales et finale de l'an passé ? Est ce que ces matchs t'ont fait changer tes plans quant au projet de jeu pour cette année ? Merci.


Ennuyeux ! Tout d’abord par rapport aux phases finales ; l’enjeu a tué le jeu. On s’est recentré sur l’essentiel : occupation et pression. Cela ne satisfait personne, mais la course au Brennus impose ces choix stratégiques. Par ailleurs, nous nous sommes régalés sur toute la durée du Top14 mais aussi de H-Cup avec un jeu plutôt spectaculaire et fait de vitesse. Dommage qu’aucune équipe (à part Castres) soit restée avec ces mêmes convictions.

 

 

Arnaud Brochet : Bonjour Fabrice! Quelles sont tes premières impressions sur l'effectif de cet année après un mois de travail? Et pour finir que pense-tu des nouvelles règles qui rentre en vigueur cette saison? Merci de tes réponses


La règle des 5 secondes sur les rucks sera une évolution majeure puisque cela va donner plus de vitesse au jeu. Celle sur les mêlées et les 3 temps, il va falloir l’assimiler et la digérer afin de voir l’effet que ça produira, même si je ne pense pas que ce soit la solution idéale. La possibilité de jouer les touches rapidement ça fait partie des évolutions pour mettre de la vitesse au jeu. Cela va dans l’esprit de rugby total fait de vitesse.
Mes impressions sont positives. Le premier enseignement est que le groupe est réceptif et enthousiaste, où il y a une bonne répartition entre des joueurs qui se sont construits avec nous, mais aussi l’apport de joueurs d’expérience (Top14, Super XV). Je suis également très satisfait de l’évolution du staff (Adamson, Voulat pour la préparation physique, et Jackman pour la défense) qui amènent un vrai plus.

 

 

Arnaud Bertrand : Bonjour Fabrice: combien d'années donnes-tu au club pour qu'il puisse viser plus haut que le maintien?


Tout dépendra de notre budget (rires). J’espère le plus vite possible, mais aujourd’hui la place dans le haut de la hiérarchie est souvent équivalente au plus gros budget.

 

 

Ludovic Blanco : Bonjour Fabrice, selon vous quel est le point fort du FCG aujourd'hui?


Son collectif, son état d’esprit, son projet de jeu et ses supporters bien sûr !

 

 

Julien Bkf : Bonjour dans un premier temps félicitations et merci pour le travail effectué et cette fameuse remontée tant attendue cependant une seule question me vient à l'esprit, avec l'ambition annoncée de se maintenir en Top14 est-ce que selon vous le recrutement effectué n'est pas un peu léger pour espérer se battre à armes égales avec des grosses équipes (dream-team) telle que le Stade Toulousain, Toulon et autres Clermont et consors ???


On ne pourra pas se battre à armes égales avec ces 3 équipes cette saison. En revanche, je suis convaincu que sur un seul match nous sommes capables de battre n’importe quelle équipe.

 

 

Quentin Némoz-Rajot : Bonjour Fabrice, le recrutement est-il terminé pour cette saison (sauf blessure que l'on ne souhaite pas)??? n'est-ce pas dangereux de recruter autant d'étrangers sans aucune expérience du Top 14 notamment devant où on risque d'avoir 5 joueurs non français peu habitués aux joutes hexagonales???


C’est un risque, mais un risque contraint et forcé car notre priorité était de recruter des joueurs français et expérimentés à ces joutes. Malheureusement les promus ne sont pas attractifs, si bien sportivement que financièrement. Donc pour essayer de palier à ces manques, on est obligés d’aller recruter à l’étranger et d’avoir des joueurs opérationnels immédiatement.

 

 

Edouard Yde : Bonjour Fabrice. Bravo pour votre montée en Top14. Quels sont les adversaires qui ,selon toi, vont vous donner le plus de fil à retordre, par leur style de jeu ? Connais-tu les point sur lesquels vous avez des faiblesses? des forces? Penses-tu être capable de faire comme Bordeaux, Montpellier ou encore Agen qui ont su tirer parti de leur montée en top14 ou penses-tu être plus proche d'un LOU qui, malgré son passé florissant en pro D2 n'a pas su attraper le coche, dû a la différence de niveau pro D2 et Top14 ?


Vous avez oublié Montauban, qui reste le plus bel exemple de maintien (qualification en Hcup la 2e année). Le maintien de ces équipes (sauf Bordeaux), ont toutes été classées 1eres de ProD2, elles avaient un vrai fond et un collectif créé en proD2. La caractéristique pour le maintien a été de ne pas se dénaturer, de garder ce qui avait fait leur succès en ProD2, ils n’ont pas modifié leurs styles de jeu. Ce que n’a pas fait le LOU qui a enregistré beaucoup d’arrivées, et n’a pas su gérer les blessures malgré un effectif très riche.

Bordeaux est le seul club issu des phases finales à s’être maintenu, leur réussite vient d’avoir conservé l’ensemble de leur effectif de ProD2 et de n’être fermé à rien et de ne pas avoir été restrictif quant à leur projet de jeu.

Nous, nous avons essayé de conserver la majorité de notre effectif en élaborant un projet de jeu efficace et varié et en s’appuyant sur des fondamentaux solides. L’aventure vécue avec ce titre de champion nous a permis de construire un état d’esprit conquérant et solidaire.

 

 

Pitt Garreaud : Bonjour monsieur Landreau. Je n'aurai aucune question à vous poser mais simplement vous remercier de votre implication dans ce club qui est cher à beaucoup de gens. Merci de votre investissement, votre efficacité et votre simplicité . Moi qui ai eu la chance de vous rencontrer merci de votre sympathie, votre sourire et votre disponibilité. Top 14 pro D2 fédérale je resterai toujours derrière mon club. Merci monsieur


Merci pour votre fidélité. J’espère que comme nous, vous avez le sentiment d’avoir vécu une saison très particulière  et très riche émotionnellement. Sachez que le bonheur a été partagé par les joueurs et en pleine communion avec les supporters, et ça fait longtemps que je n’avait pas senti un public aussi impliqué derrière son équipe. A nous maintenant de confirmer toutes les valeurs qu’on a su mettre en place cette saison.

 

 

Frankinou Bukanon : Est-ce que c'est vous qui portez le costume de Bucky???


Oui, le plus difficile c’est le changement de costume à la mi-temps et surtout être obligé de manger du foin le soir, je n’arrive toujours pas à le digérer. Les cornes me posent problème pour m’endormir.

 

 

Frankinou Bukanon : Non sans blague. Avez vous déjà une équipe type en tête ou au moins une ossature d'équipe autour de laquelle vous pensez faire tourner les joueurs? Merci pour le titre de pro D2, vous nous avez fait vibrer, forza grenoble.

 

Difficile dans ce début de saison de sortir une équipe type. Nous avons 2 équipes possibles où nous pouvons interchanger les joueurs en gardant le même niveau de jeu. Cette saison, une des clés de la réussite sera de faire un turnover cohérent pour garder de la fraicheur auprès des joueurs. On essayera de faire des rotations régulières pour se préserver des blessures mais surtout pour être constants et réguliers toute la saison. Faire une performance un jour, c’est bien, mais le plus important reste la régularité sur les 26 matchs disputés.

 

 

Cyrille Boulloud : Bonjour Monsieur LANDREAU. Comment avez vous trouvé l'état de forme des joueurs ? Est ce que les "délinquants" de l'an dernier ont été plus sérieux ? Qu'elle est d'après vous la recrue qui vous a le plus agréablement surpris ?


L’état de forme était correct. Les joueurs ont eu 6 semaines de break, ce qui a permis de régénérer tout le monde. On a pas eu de mauvaises surprises cette année, mais plutôt des joueurs studieux.

Toutes les recrues ont été d’agréables surprises. Elles amènent vraiment une vraie plus-value au groupe : implication, état d’esprit, qualités individuelles. On a vraiment ressenti chez eux l’envie de s’intégrer et de s’imprégner des valeurs du FCG.

 

 

Cyrille Boulloud : Qu'elles sont les joueurs blessés (notamment en 9) ? Peppino doit être fier de ses petits ...


Tout va beaucoup mieux pour les numéro 9 puisque Valentin Courrent n’a connu aucun problème. Pelissié est en reprise très active. Darbo s’entraîne et James Hart a fait toute la préparation. Nous avons plus eu de problèmes en 2e ligne où les absences de Hulme et Farley nous inquiètent un peu plus.

 

 

Bernard Fourt : Bonjour, la marque "Jacques Fouroux" est-elle toujours intacte dans votre façon de gérer les joueurs ?

Non puisque ça a fait partie d’une période très courte de l’histoire du club. Ces méthodes là avaient connu leur apogée lorsque le rugby était amateur, et que l’on se retrouvait 3 fois par semaine pour s’entrainer. Aujourd’hui on ne pourrait pas fonctionner avec le même type de management. Ca restera cependant de très beaux souvenirs, mais ces méthodes ne peuvent pas s’appliquer à notre quotidien. On a quand même gardé une des valeurs principales à Fouroux : la convivialité, l’engagement de soi, et la culture de la mêlée.

 

 

Cyrille Boulloud : Comment va la petite famille ? Les nuits sont elles courtes ?


J’ai l’impression parfois de faire le tour du monde à la voile avec des quarts de veille ! Et comme pour un tour du monde, ça dure 3 mois !

 

 

Gerard Holtz  : Dans l'organisation administrativo-sportive du club , ne te manque-t-il pas un spécialiste de la composition d'équipe digne de ce nom ?


Nous avons essayé de former une personne. Malheureusement ce jeune stagiaire n’a jamais pu répondre à nos attentes et après de nombreuses erreurs de coaching et de composition d’équipe, nous avons dû arrêter son module. C’est ma plus grande déception. J’avais pressenti de grandes prédispositions chez cette personne, malheureusement, je n’ai constaté aucun progrès dans sa démarche. On dit souvent que c’est grâce à des échecs successifs que l’on arrive à se construire et à progresser, mais là j’ai plus passé de temps à perdre mon énergie et surtout mon calme.

 

 

 

Manon Dargent : Bonjour Fabrice, pensez vous intervenir dans la dream-team de Rmc à nouveau ?


Je n’ai jamais participé à la dream-team puisque je n’écoute pas cette radio.

 

 

Manon Dargent : À la fin du premier bloc de 4 matchs, quel et l objectif du club en perspectives de points ?


On va parler en bloc de 5 matchs, puisque nous aurons joué notre mini-championnat face à nos concurrents directs : Mont de Marsan le promu, Bordeaux le maintenu et Agen. A l’issue de ces 5 matchs, nous nous fixons l’objectif d’être en tête au classement devant ces 3 concurrents.

 

logo fcg shop

 

2014-11-24-FCG-NOEL

 

parrain-260-fcg-uso

 

2014-09-30-ADEX

Nigel HUNT Nigel HUNT

Né le : 14.05.1983
Position : 3/4 Centre
Taille : 178 cm
Poids : 89 kg

logo fcg buky

 

Plan du site
Mentions lgales