× Fermer la vidéo

«Cela reste un marathon»

  • Jonathan Wisniewski
  • LOU - FCG

Le capitaine du FCG, Jonathan Wisniewksi, balaie les doutes envers son équipe : les « Rouge & Bleu » n’en sont qu’au tout début de la saison.

La pression

« La pression, on y fait totalement abstraction. Ce n’est pas quelque chose à laquelle on pense. Bien sûr, on sait qu’on est mal parti. Mais aussi que, ce qui compte dans ces saisons, c’est de bien finir. On sait qu’il y a des moments difficiles dans une année. Cela arrive très tôt. Mais on a encore du temps pour rectifier. »

L’intersaison

« Il y a beaucoup de choses qui ont changé cet été et il nous faut un peu de temps pour assimiler une nouvelle organisation, y adhérer, se plonger dedans. On est en train de trouver nos repères. On sait que ce championnat est dur, compliqué, mais il ne faut pas oublier que cela reste un marathon. Sur ce marathon, on a fait que les un ou deux premiers kilomètres ; il en reste énormément. »

Le derby à Lyon

« Je crois que ce n’est pas le moment de paniquer, mais il faut avoir l’envie de réagir, dès samedi à Lyon. C’est eux qui auront la pression, puisqu’ils reçoivent. Nous, il faudra y aller avec beaucoup d’envie, d’enthousiasme, de continuer à se rassurer. En espérant qu’on n’aura pas 14 points qui nous soient refusés tous les week-ends. On ne fera pas les petits cadeaux qu’on n’a pu faire le week-end dernier. »

La préparation physique estivale

« La prépa a été dure. On l’a dit depuis le début. Mais, à un moment donné, quand on fait énormément d’efforts, on finit par en récolter les fruits. Aujourd’hui, c’est encore trop tôt pour faire un bilan. On le fera à la huitième, neuvième journée. On verra ce qu’il faudra garder, ce qu’il faudra enlever. La seule chose aujourd’hui, c’est se donner à fond. Cette préparation va nous servir à un moment, c’est sûr et certain. Quand vous travaillez très dur, on s’est investi, quand vous semez beaucoup, on ne peut que récolter beaucoup. Je suis persuadé que la préparation qu’on a faite va avoir un effet bénéfique, qu’on sera capable de générer une série positive, qui nous permettra de basculer dans une saison ultra-positive. »

Interview complète à retrouver sur LSD