× Fermer la vidéo

«J’espère qu’on va y être. On va tout donner»

  • Bastien Guillemin
  • USCO - FCG

A quelques matchs de la fin de la saison régulière, Bastien Guillemin sait que tous les matchs vont compter dans le sprint final, avec notamment le déplacement à Colomiers

Avec Biarritz qui vous colle au classement, vous n’avez plus le droit à l’erreur ?

« C’est ça. Béziers aussi, qui pousse vraiment fort derrière. Donc c’est à nous de faire des gros matchs. Là, déjà ce week-end, on a la chance de jouer demain. On va tout donner. En termes d’agressivité. De combat. Ça va être un gros match. »

Colomiers sera revanchard, après la déroute du match aller ?

« Ils nous attendent. Ils ont pris un carton rouge à l’aller. Je pense qu’ils sont revanchards. Même dans le jeu, il faudra bien qu’on utilise notre plan de jeu comme il faut. Qu’on soit maître de nos moyens. Et en termes d’agressivité, donner tout ce qu’on a. »

Comment réagir après les points perdus face à Narbonne, contre Dax ?

« Je pense qu’il faut qu’on tienne tout le match. Là, on a donné une mi-temps à Narbonne. Une mi-temps à Dax. On perd le bonus à la maison. Donc, là, ça va être 80 minutes d’agressivité et de combat, comme je l’ai dis précédemment. Ça va être la clé du match. »

Vous ressentez la pression des phases finales qui approche ?

« Depuis le début de l’année, il y a une pression. Chaque match. En termes de pression. C’est un truc de fou. Après, je pense que ce match là, c’est la clé des phases finales. Pour y être, dans les 4. Si on ne gagne pas, ça va être compliqué. Donc, là, on va tout donner. Et comme il y a Béziers et Biarritz qui poussent derrière, il ne faut pas lâcher. Je n’ai pas vécu de phases finales pour l’instant. J’espère qu’on va y être. On va tout donner. »