× Fermer la vidéo

«Nous imposer plus sur le contenu»

  • PR - FCG

Sylvain Begon veut que ses joueurs confirment à Aix-en-Provence, pour le deuxième déplacement consécutif des « Rouge & Bleu »

Comment abordez-vous ce troisième match de Pro D2 ?

« Pas simple. Mais, voilà, on a bien travaillé cette semaine.  Je crois que, depuis la claque prise contre Colomiers au premier match, les garçons travaillent encore plus sérieusement, j'ai envie de dire. J'espère que cette victoire à Carcassonne nous aura fait du bien et qu'on va repartir dans le même état d'esprit, en essayant de nous imposer un peu plus, notamment dans le contenu. Et essayer de produire un jeu, qu'on n'a pas encore pu mettre en place cette année. »

Malgré la victoire à Carcassonne, la prestation de vos joueurs était loin d’être aboutie ?

« Oui, évidemment. On a beaucoup défendu. Effectivement, sur l'état d'esprit, sur l'engagement des garçons, on n'a pas grand chose à leur reprocher. D'ailleurs, le résultat a été positif. Maintenant, on sait que, si dans le contenu, on n'est pas plus précis, plus propre, on n'aura, peut-être en mettant le même investissement, le même engagement, pas toujours le même résultat. Il faut vraiment qu'on évolue. Et rapidement. À Carcassonne, effectivement, on a fait beaucoup de fautes de discipline. On a aussi perdu beaucoup de ballons. On a eu du mal à mettre notre jeu en place. Et on espère que ça va changer ce week-end. »

Le club d’Aix n’est plus le même que lorsque vous l’aviez affronté en 2012 ?

« Je crois que c'est un club qui est en pleine évolution. On le voit déjà dans ses structures, le stade, son effectif. Et, effectivement, Aix a réussi son début de saison. Notamment leurs deux premiers matchs. Une victoire à Mont-de-Marsan. Une victoire contre Perpignan. On sait où on met les pieds. On a regardé leurs matchs. Effectivement, on a vu une équipe qui était plus qu'en place. Donc, on va essayer de trouver des failles. Et faire un match abouti vendredi soir. »

Les Provençaux sont favoris de ce match ?

« Enfin, nous, depuis le premier soir... ça a beaucoup changé. Mais, plus sérieusement, Aix est sur deux victoires. Nous, on a perdu notre premier match à la maison. Je ne sais pas si on peut parler de favori. Mais, en tout cas, Aix nous recevant, on sait que ce ne sera pas facile. Après, les pronostics, c'est une chose. Nous, on va voir un petit peu ce qu'il se passe sur le terrain. Et on espère simplement qu'on va continuer sur notre match de la semaine dernière. En tout cas, sur l'engagement des garçons, sur la solidarité qu'on a pu afficher, parce qu'il en faudra. On sait que cela va être un match difficile. Et je pense que la tête va être très importante. »

Le groupe évolue peu. C’est un choix pour créer des automatismes notamment ?

« Il y a aussi pas mal de blessés. Ça aussi, c'est un problème. Après, on n'a fait que deux matchs de préparation. Et, peut-être que ce troisième match nous a un peu manqué. Ça s'est vu sur notre première rencontre face à Colomiers. On a manqué un peu de rythme. Aujourd'hui, effectivement, c'est d'installer un peu les garçons, qu'on continue à travailler des automatismes. Et puis, après, forcément, il y aura pas mal de rotations. Il y a quelques garçons qui ont changé. On change pas non plus toutes les équipes. Et, c'est vrai que quand ton équipe gagne, on a tendance à la reconduire. On a fait quelques changements à l'intérieur du groupe. Il y a des arrivants. Leka Tupuola rentre dans l'équipe. On a aussi le jeune Romain Fusier, qui rentre sur le banc. C'est des signes aussi importants pour le reste du groupe. Tout le monde peut jouer dans cette équipe. Mais, pour l'instant, elle reste finalement assez stable. »