× Fermer la vidéo

«On a encore beaucoup de choses à travailler»

  • Mickaël Capelli
  • FCG - USON

Mickaël Capelli, le deuxième ligne du FCG, sera huitième titularisation en autant de matchs cette saison, face à Nevers dimanche au Stade des Alpes

Avez-vous pris conscience de la qualité de votre prestation à Angoulême ?

« Bien sûr qu'on s'en rend compte. Parce que prendre 5 points à l'extérieur, c'est quand même une belle performance aussi. Mais on s'est aussi rendu compte qu'on avait encore beaucoup de choses à travailler. On a été moins performants en défense. On a encore été imprécis en attaque. C'est aussi bien de se dire qu'on est capable de faire encore mieux que ça. Et de pouvoir continuer à bosser. »

Il n’y a pas de risque de se laisser porter par cette performance ?

« On a déjà eu une déconvenue à domicile contre Colomiers. On ne veut pas que ça se reproduise ce week-end avec Nevers. On prépare ce match avec énormément de sérieux. On travaille très très dur et on espère pouvoir faire un résultat vraiment positif pour terminer ce bloc. »

Nevers est en fin de classement, mais cela ne reflète pas leur vrai valeur ?

« Pour moi, ils ne sont pas à leur place. Ils ont une très belle équipe. Ils ont de grosses ambitions. Et vraiment un très gros potentiel aussi. Pour moi, ça va vraiment être une très grosse rencontre. Avec beaucoup d'intensité. On sait qu'il va y avoir des conditions climatiques un peu difficiles ce week-end. Ça va être énormément de combat. Et il ne faudra pas lâcher. »

Ce n’est pas trop difficile d’enchaîner les matchs ?

« Non, je me sens bien. C'est sûr que, forcément, il y a un peu de fatigue parce que cela faisait un petit moment que cela ne m'était pas arrivé. Mais, voilà, je prends énormément de plaisir à enchaîner, cela fait du bien à la tête comme au corps et j'espère que cela va continuer le plus possible. »