Latest
L’œil du FCG

La vidéo est un élément essentiel de la préparation de la saison et de chaque rencontre. Chez les « Rouge & Bleu », Cyril Villain est l’analyste vidéo qui décortique les images des adversaires du FCG, mais aussi celles des joueurs grenoblois.

 

Au FCG, tous les entrainements, ou presque, sont filmés. Et on ne parle pas ici que du travail sur les combinaisons ou les lancements de jeu, mais des exercices individuels, comme les plaquages ou le travail de gainage. Cyril Villain explique que filmer ces exercices présente 3 intérêts : « Pour les coachs. Ces vidéos permettent de faire une analyse sur le travail qui a été effectué individuellement et collectivement. Cela permet aussi d’étudier les exercices réalisés et les faire évoluer de séance en séance. Pour les joueurs. Ils ont les vidéos des entraînements à disposition et cela leur permet de faire leur propre autocritique et de progresser d’entraînement en entraînement. ». Dernier intérêt : « comme les joueurs savent qu’ils sont filmés, ils se concentrent plus pour faire les exercices le plus proprement possibles. »

 

Permettre aux entraineurs de prendre du recul

 

Mais le principal travail de Cyril Villain est de capter tout le travail réalisé sur les combinaisons et les lancements de jeu : « Sur une phase de jeu collectif, il y a tellement de choses à analyser, que ce soit offensivement ou défensivement, que le fait de les avoir en vidéo permet d’observer des choses qu’on ne peut pas forcément voir « en direct ». Surtout que les entraîneurs sont sur le terrain et il est plus difficile, pour eux, de prendre alors du recul. »

 

« On filme essentiellement les deux séances collectives de la semaine, la première axée sur la partie offensive, la seconde orientée sur la partie défensive. On filme aussi les entraînements sur mêlée, les oppositions, car cela permet aux joueurs, qui n’ont pas forcément beaucoup de recul sur le jeu, qui sont au cœur de l’action, de revoir ces phases-là. On filme aussi beaucoup le travail de gainage des avants, qui permet d’ajuster cela » nous explique Cyril Villain.

 

Deux séances vidéos quotidiennes 

 

Bien sûr, il n’y a pas que les entraînements qui soient analysés par Cyril Villain et les entraîneurs du club : « On a quasiment deux séances vidéo quotidiennes : une séance par travail de ligne (les avants et les trois-quarts séparés) et une séance concernant le collectif. Les joueurs viennent aussi travailler sur les montages réalisés par les coachs et nous leur demandons aussi de faire une analyse sur leurs vis-à-vis, c’est-à-dire les joueurs qu’ils sont susceptibles de jouer le week-end à venir. »

 

L’adversaire est particulièrement scruté, par l’intermédiaire des vidéos des matchs. Montpellier, dernier adversaire des « Rouge & Bleu », a suivi le traitement habituel qui s’axe sur les prestations individuelles des joueurs adverses et les performances collectives de l’équipe : « Nous avons envoyé les vidéos aux joueurs, notamment ceux de la charnière, pour qu’ils fassent un bilan de ce qui a été mis en place par rapport aux spécificités de Montpellier (chaque semaine, certaines choses évoluent par rapport à l’équipe adverse). Cela permet de faire une autocritique, un bilan, de refaire le point avant le prochain entraînement, puis d’ajuster ou de confirmer. »

 

Sur le plan collectif, le travail vidéo est effectué en plusieurs temps : « Chaque semaine, des leaders sont définis (touche, mêlée, etc.). L’objectif est qu’ils puissent échanger avec les coachs de ligne (Bernad Jackman pour la défense, Sylvain Bégon pour la conquête et Franck Corrihons pour l’animation offensive) sur les images qu’ils ont pu observer. Puis, l’échange se fait lors d’une présentation collective des images de l’équipe adverse. »

 

Une vidéo est réalisée pour chacun des joueurs d'un match

 

Après les rencontres, « les joueurs peuvent faire leur retour personnel : toutes leurs séquences sont découpées de manière individuelle, ce qui permet à chaque joueur de faire, en quelques minutes, un retour sur son match et de valider la qualité de sa prestation. » La vidéo est également couplée aux statistiques individuelles et collectives permettant d’affiner encore plus l’analyse de la prestation.

 

Une dernière question se pose. Si tout le monde utilise la vidéo, peut-elle encore être un atout pour gagner des matchs ? « Le rugby est un sport très très stratégique. C’est sans doute l’un des sports où il y a le plus de phases à mettre en place (conquête, lancement, individus). Sur le terrain, il y a toujours de l’adaptation, qui est aussi travaillée la semaine, avec des prises d’initiative, etc. La vidéo permet de bien anticiper ce qui va arriver sur le terrain, d’être plus réactif et plus efficace. »

 

Pour Cyril Villain, « un bon joueur doit être bon sur ce qui a été anticipé, à la vidéo notamment, comme sur la réactivité et l’adaptation. » Au FCG, ces deux aspects sont bien travaillés.

 
Cédric Fourrier invité de Terre de Rugby

FCGC'est l'homme qui soulage, qui protège. On connaît moins son rôle de confident, de préparateur mental… Le kiné du FCG Cédric Fourrier vous éclaire sur son FCG, cette semaine dans Terre de Rugby.

 

Lire la suite...
 
L'apprentissage du français avec le FCG

FCGDepuis plusieurs années, le FCG accompagne les joueurs non-francophones dans leur apprentissage du français et facilite leur intégration au sein du club, mais aussi dans la ville de Grenoble.

 

Lire la suite...
 
MHR-FCG : le résumé vidéo

FCGLe FCG a ramené un point de bonus défensif de son déplacement à Montpellier (défaite 25-18), qui permet aux "Rouge & Bleu" d'être 7e du classement, à égalité de points avec Perpignan (6e).

 

Lire la suite...
 
Mike Prendergast Profession : skills coach

FCGMike Prendergast a rejoint les « Rouge & Bleu ». L’ancien joueur du Munster est chargé des « skills ». Il explique à fcgrugby.com ce qu’il se cache derrière sa fonction.

 

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 Suivant > Fin >>

Page 86 sur 289

logo fcg ticket

 

2014-06-06-ABO-360

FACEBOOK

logo fcg buky

 

logo fcg newsletter