× Fermer la vidéo

Le FCG gagne Bayonne et prend le bonus offensif

  • Alexandre Dardet
  • FCG - ABRP

Il fallait gagner face à un concurrent direct. Le FCG l'a fait avec la manière.

Dans ce match « de la peur », c'est Bayonne qui débute le mieux, avec une première pénalité marquée (0-3, 6'). Les Bayonnais tiennent plutôt bien le ballon en début de match, mais le positionnement défensif des Grenolois est efficace. Cette défense permet même à Grenoble d'égaliser (3-3, 12'), avant que Raphaël Lagarde ne convertisse deux coups de pieds (3-9, 17').

Ce sera l'écart le plus large pour les joueurs basques. Grenoble met alors la main sur la balle et font le siège des 22 bayonnais. Pendant 10 minutes, les Grenoblois vont multiplier les assauts, mais ne parviennent pas à marquer, malgré deux occasions énormes de Sona Taumalolo et d'Eddie Sawailau. Gilles Bosch marque finalement une pénalité (6-9, 31')

Mais les « Rouge & Bleu » ne baissent pas les bras. Après le renvoi en jeu, Armand Batlle renvoie le jeu dans le camp bayonnais en trouvant une touche. Sur celle-ci, le ballon est contré par les Grenoblois. Le jeu se poursuit et Steven Setephano peut marquer enfin le premier essai du FCG (13-9, 34').

Dans les minutes qui suivent, les Grenoblois s'offrent plusieurs situations chaudes dans le camp adverse, grâce notamment à deux percées de Xavier Mignot. C'est finalement Nigel Hunt qui va marquer un deuxième essai pour les « Rouge & Bleu » : sur une mêlée bayonnaise, le ballon sort en faveur du FCG, Chris Farrell attaque la ligne et sert intérieur son compère du centre, qui file, comme une balle, derrière la ligne (20-9, 40').

En deuxième mi-temps, après une petite frayeur sur le renvoi, le FCG multiplie les temps de jeu et parvient à concrétiser un ballon porté par Sona Taumalolo (27-9, 50'). Avec 3 essais, les joueurs grenoblois baissent le pied, même si les avants continuent leur moisson en touche et empêchent les Bayonnais d'obtenir des occasions. Finalement, sur une pénalité jouée vite par Bayonne, Saubusse marque un essai pour Bayonne (27-16, 63')

Après une pénalité de Gilles Bosch (30-16, 65'), le FCG remet la marche avant : après une mêlée grenobloise, les avants mulitplient les temps de jeu dans les 22 adverses. C'est finalement Alexandre Dardet qui conclue (37-16, 74'). Tino Nemani inscrira un cinquième essai pour le FCG, assurant aux « Rouge & Bleu » un bonus offensif important (44-16, 79')

Place désormais à la Challenge Cup la semaine prochaine, pour le FCG, qui recevra Lyon vendredi au Stade des Alpes.