× Fermer la vidéo

«Surtout se concentrer sur nous»

  • Cyril Villain
  • USCO - FCG

A quelques journées de la fin du championnat, Cyril Villain, l'entraineur de la défense du FCG, reconnait que les « Rouge & Bleu » ne progresseront que par eux-mêmes

Le sprint final

« C’est sûr qu’on regarde un peu ce que font les autres. Mais on essaye surtout de se concentrer sur nous-mêmes. Parce que les résultats dépendent surtout de nos prestations. De toute manière, on s’était fixé l’objectif de finir du mieux possible pour entamer les phases finales sur une bonne dynamique. Bien sûr, se classer le mieux possible, c’est important. C’est surtout se concentrer sur nous. Après, on n’est pas acteur des résultats des autres équipes. On sait qu’effectivement Biarritz n’est pas loin. On sait aussi qu’on peut vite accrocher le haut de tableau si on ramène des points de nos deux prochains déplacements. On sait qu’il faudra en mettre un peu plus que sur nos deux derniers matchs. Que ce soit Dax ou Narbonne. Face à une équipe de Colomiers, qui est certes en manque de résultat, mais dont on connaît la qualité. Il va falloir faire un gros match. »

Le match à Colomiers

« Après, ils s’étaient auto-sanctionnés. C’est vrai. Que ce soit pendant le match ou après-match sur la commission de discipline. Ils avaient commis beaucoup d’irrégularités. C’est une équipe qui est globalement plutôt sanctionnée. A l’image de leur dernier match. Ils prennent souvent des cartons jaunes ou des cartons rouges. Donc voilà, encore une fois, on va essayer de se concentrer sur nous. On sait qu’on est capable sur nos temps forts, de faire de bonnes choses. Mais également on a montré beaucoup d’irrégularités pendant tout un match. On n’arrive pas à être constant pendant 80 minutes. Ce sera l’objectif ce week-end. Surtout se concentrer sur nous. Bien sûr, prendre en compte les caractéristiques par rapport à la stratégie qu’on a pu mettre en place pour préparer ce match. Surtout se concentrer sur nous. Et puis après, Colomiers, c’est leur affaire. C’est leur problème de savoir ce qu’ils ont envie de mettre en place. Ça nous regarde un petit peu moins. »

Les points à prendre

« C’est sûr qu’il ne faut plus en laisser en route. Après, c’est vrai qu’on a lâché des points. On a été capable aussi d’en préserver. Ou d’aller en chercher en fin de match, comme à Vannes où on va chercher les 4 points de la victoire dans le money time. Mais aussi des matchs où on a su conserver des résultats alors que les fins de match étaient un petit serrée. Je crois qu’on a, comme je le disais, tendance à être un peu irrégulier. Et pas avoir la capacité à tuer des matchs comme on doit le faire. Je dirais que si on devait avoir une grosse marge de progression d’ici la fin de saison, en perspective des matchs couperets des phases finales, il faut vraiment qu’on s’améliore. Parce qu’on ne peut pas se permettre d’avoir 20, 30 minutes de creux et de laisser systématiquement les équipes revenir au score ou leur laisser l’espoir d’aller chercher un résultat positif. Il faut vraiment qu’on travaille là-dessus et qu’on mette plus de constance dans toute une partie. »

Le manque de constance

« C’est un manque de concentration. C’est des erreurs techniques. C’est des erreurs, à un moment donné, de manque de maîtrise en ce qui concerne la discipline. A l’image de ce qu’on a pu faire à Narbonne où on avait décidé d’être très disciplinés pendant le match et on n’a pas su le faire. La semaine dernière, contre Dax, on a, au contraire, été très très discipliné parce qu’on ne concède que 5 fautes de règlement pendant tout le match. Par contre, on a eu beaucoup trop de déchets techniques. Beaucoup d’occasions très favorables, on n’a pas su aller derrière la ligne suffisamment pour pouvoir tuer le match et ne plus leur laisser aucun espoir. Il faut vraiment qu’on progresse et qu’on mette plus de constance. Que cela ne soit pas un week-end sur la discipline, un week-end sur la défense, un week-end sur des ballons lâchés en conquête. Il faut vraiment qu’on travaille sur cette constance. »