× Fermer la vidéo

«On ne peut pas ne pas remporter ce match»

  • Stéphane Glas
  • FCG - RNR

Avant la rencontre face à Rouen, Stéphane Glas a donné la feuille de route de son équipe pour la fin de l’année 2019

Allez-vous enfin remporter un premier match de bloc ?

« Effectivement, on en a parlé dès le début de semaine. On n'a pas encore gagné un seul match sur une reprise de bloc. Donc, dernier bloc, fin des matchs aller. On ne peut pas... Clairement, on ne peut pas ne pas remporter ce match. Il faut rester au contact d'Oyonnax. Perpignan qui peut gagner ce soir. Et puis, avec le bloc difficile qu'on a. Parce qu'après il faudra se déplacer à Biarritz et recevoir Oyonnax. On ne peut pas perdre des points demain. L'importance de ce premier match, effectivement. Et d'effacer tous les mauvais débuts de bloc du début de saison. »

Est-ce que les joueurs ont dû mal à se remettre en jambe ?

« Effectivement, entre les blocs, on avait donné quelques jours aux joueurs. Mais, le maximum de jours que l'on a pu donner aux joueurs, c'est 5 jours, après le match de Nevers. Tout le reste du temps, ça a été 3, 4 jours maximum. Donc on ne peut pas dire qu'on revient au dernier moment, avec 8 jours de vacances pour les joueurs. Absolument pas. Mais, voilà, c'est 3 cas différents. On est surpris sur le premier match contre Colomiers. Après, à Mont-de-Marsan, on perd sur deux actions. Contre Vannes, on n'existe pas, parce qu'on n'est pas dedans. Après, franchement, il faut effacer ça. Parce qu'effectivement, c'est des débuts de bloc qui sont insuffisants. Mais, demain, hors de question qu'on passe à côté. C'est trop important. Encore une fois, il faut rester au contact. C'est la fin des matchs aller. Et si on veut finir dans les deux premiers, ce n’est pas un match où on peut laisser des points en route. Honnêtement. »

Rouen semble une proie facile, à la vue du classement ?

« Sur le nombre de matchs remportés, effectivement, ce n'est pas une équipe qui a beaucoup gagné. Puisqu'ils ont gagné que 3 matchs depuis le début de la saison. Après, ils ont été quand même capables de gagner Perpignan à domicile. Ils ont énormément embêté Biarritz. Puisqu'ils ont la balle de match dans les 2 dernières minutes. Ils sont à 10, 15 mètres de la ligne des Biarrots pendant 2 minutes sur la fin de match. Ils perdent de 4 points. Ils ont été capables sur quelques matchs de montrer de belles choses. Ils n'ont pas eu l'occasion de faire basculer sur quelques matchs. Mais c'est une équipe qu'on prend au sérieux. Encore une fois, il faut aussi qu'on se concentre sur nous. Il faut qu'on gomme un peu ce qu'il ne s'est pas bien passé à Perpignan. Déjà, le nombre de fautes. 17. Notre indiscipline, qui nous a coûté des points. Le nombre de ballons perdus. Qui a été un peu trop important à Perpignan. Voilà, c'est un match qu'on prend au sérieux. Evidemment. Ils sont avant-derniers, ils n'ont gagné que 3 matchs, mais, encore une fois, on ne peut pas se permettre de passer à travers ce premier match de bloc. Il faut vraiment qu'il nous mette sur une bonne dynamique, parce que, derrière, on a deux matchs très difficiles. Et, encore une fois, si on veut arriver à Noël en restant sur les 2 premières places... On sait l'objectif de ces 3 matchs. »