× Fermer la vidéo

«Les absences ne sont pas une excuses»

  • Romain Fusier
  • FCG - RNR

Les joueurs du FCG reprennent le chemin du Stade des Alpes, après quelques semaines perturbées par le Covid 19. Romain Fusier présente l’état de forme du groupe

C’est une drôle de période que vous vivez actuellement ?

« C'est une drôle de période. On avait été, on va dire, plutôt chanceux jusqu'à présent avec le Covid 19. Là, on a été frappé de plein fouet, avec plus d'une quinzaine de cas. On s'est entrainé par petits groupe, lors des semaines précédentes. On a repris le collectif en fin de semaine dernière et cette semaine pour préparer au mieux cette réception de Rouen vendredi soir. »

Vous avez quand dû vous adapter avec des entraînements par petit groupe. Les semaines sont un peu différentes ?

« Oui, des semaines différentes, mais on a quand même gardé nos axes de travail. Comme vous le dites, c'est encore particulier, c'est à huis-clos, on a des Covid. Mais j'ai l'impression que cette année va être rythmée par tous ces petits aléas. Il va falloir faire avec. Et jouer les matchs comme ils arrivent, les uns après les autres. »

Vous êtes prêts à jouer ?

« Ah oui, on est prêt ! Ça c'est sur qu'on est prêt. À la veille d'un match, on est prêt. On est à 100%. On a à cœur de faire un gros match à la maison, pour rester invaincu, encore. On est très prêt, il vaut mieux. »

N’y a-t-il pas de risque concernant votre état de forme, sur la mise en route ?

« La mise en forme, Non, je pense qu'on est quand même en forme. On n'a eu que 5 jours de repos, donc on est assez vite revenu. On a travaillé très dur. Je ne me fais pas trop de souci pour la forme des joueurs. Ça, ça devrait le faire. Non, pas de souci là-dessus. »

Vous manquerez sans doute de repère avec notamment Ange Capuozzo, au poste d’ouvreur ?

« C'est sûr qu'il y a moins de repères que s'il y avait eu tout le monde. Mais bon, ce n'est pas une excuse pour nous. On doit s'adapter et faire avec pour faire un grand match vendredi soir. »

Trois semaines sans  match, ça commençait à faire long ?

« C'est sûr, on espérait jouer la semaine dernière. Mais malheureusement, on n'a pas pu aller à Angoulême. Trois semaines, c'est long. Ça fait quand même du bien de couper un peu après ces matchs qui se sont enchaînés. Mais on a à cœur de revenir au Stade des Alpes et de faire une grosse partie. »

Abonnez-vous à nos newsletters pour ne rien manquer de l’actualité du Club